Little Crazy Me

The adventures of a French girl in the US

déménagement Archive

lundi

9

février 2015

26

COMMENT

Déménager aux Etats-Unis avec un chat

Written by , Posted in Perso, Voyage

Safari
Photo: Jean-Laurent Gaudy

Bon tout le monde n’est pas fan des animaux de compagnie mais moi j’en suis gaga ! Surtout de mon petit (vieux) Safari.

Alors quand on a su qu’on partait à New York c’était forcément avec lui ! Et bien sûr ça fait des démarches et des soucis en plus. On m’a demandé plusieurs fois pourquoi je ne le laissais pas à des amis. Ce à quoi je répond toujours : « est-ce que vous laisseriez votre enfant à des amis à ma place ? Non ! » Ça résume assez bien la façon dont je fonctionne avec lui. J’ai choisi de prendre un chat il y a 12 ans et des brouettes et j’assumerai jusqu’au bout et avec plaisir !

Mais revenons à nos moutons : que faut-il faire pour immigrer aux Etats-Unis avec un chat ?

Les démarches vétérinaires
Il faut :
*que le chat ait un passeport !!!! (il coûte 18€), dans lequel figurent toutes les informations de base : nom, race, couleur, date de naissance… A acheter chez votre vétérinaire.
*qu’il soit vacciné contre la rage depuis moins de 6 mois
*qu’il ait un numéro de puce électronique d’identification

Puis il faut le certificat de bonne santé qui doit être établi par le vétérinaire dans les 15 jours qui précèdent le grand voyage et le faire tamponner par la DSV (Direction des Services Vétérinaires).

Le tout est à garder précieusement car à l’aéroport il faudra montrer patte blanche. Enfin c’est ce qui doit arriver mais nous on ne nous a rien demandé…

Préparer le transport
Sur les vols internationaux la règle est simple : tous les animaux de plus de 3kg (grosso modo) en soute. Là aussi j’ai entendu différents sons de cloche mais sur Air France c’est la règle et de toute façon mon chat est trop gros pour voyager en cabine ;)
Ce qui implique :
*l’achat d’une cage aux normes IATA (zooplus en fait des très biens et vraiment pas chères)
*l’achat d’une place en soute (dans mon cas ça a coûté environ 200€ sur le même vol que moi à régler sur place. Attention il faut faire la réservation dès l’achat de votre billet d’avion)

Le passage à l’aéroport de départ (dans notre cas Paris Charles De Gaulle)

Pour ma part on ne m’a rien demandé comme papiers. Les animaux font partie de ce qu’on appelle les bagages hors format. On les dépose donc à un comptoir dédié avant de passer la sécurité.

L’arrivée à New York

On ne retrouve son petit protégé qu’après avoir passé l’immigration à l’arrivée.
Comme tous les autres bagages « hors format » on vous dépose votre chat à côté du tapis de livraison des bagages soute. Ce qui fait que Safari était probablement sorti de l’avion bien avant moi et m’attendait sagement et apeuré.
Et bien entendu, lorsque votre chat a fait 8 heures d’avion en soute sans vous pour le rassurer, il a fait pipi de trouille au moins 5 ou 6 fois. Et devinez quoi ? Les taxis ça leur dit rien du tout de vous emmenez, vous et votre bulle puante… même en payant cher.

J’ai donc testé le concept tellement américain du Pet Taxi. Pour aller de JFK (seul aéroport de NY où Air France fait du transport d’animaux en soute) à notre chez nous dans le New Jersey la note fut salée (presque $200 taxes et tip inclus) mais le service impeccable. On nous attendait à la sortie et Safari a pu voyager sur la banquette arrière à cote de moi et même sortir de la cage pour dormir sur mes genoux.

La récompense c’est quand même d’arriver chez soi et de voir Safari s’adapter très vite à ce nouvel appartement. Il faut dire qu’il n’en est qu’à son 11eme appartement en 13 ans !

Oui je sais il faut que je me soigne mais bon j’aime changer alors tant que je peux j’en profite ;)

Et voilà une photo récente de Safari toujours pot de colle la nuit.
IMG_4102

vendredi

2

janvier 2015

4

COMMENT

Nos premiers mois à New York

Written by , Posted in Perso

Mes posts s’espacent mais c’est que je ne prend pas le temps d’écrire. Alors voici un petit résumé de tout ce qui s’est passé ces derniers temps de notre côté du globe.

Les voyages
J’ai pris tellement d’avions (principalement pour le boulot) que j’ai arrêté de les compter !
Ca a été une expérience très sympa de visiter autant d’endroits, même si les séjours étaient courts. J’ai donc eu la chance d’aller à Buenos Aires, Mexico, au Texas et à Cincinnati (bon d’accord, c’est moins sexy…).

Le boulot
Et bien c’est un peu étrange. Je viens au bureau tous les jours mais comme je continue de travailler pour mes patrons en France je n’ai aucune interaction avec mes collègues New Yorkais. J’ai l’impression d’arriver, de travailler et de repartir et c’est tout. De manière générale tout se passe bien et au moins je viens « en ville » tous les jours.

L’appartement
Après un retard lunaire de nos cartons envoyés de Paris, on les a finalement reçus et vidés en un temps record. On a fait quelques aller-retours chez IKEA (mais comment on faisait avant ??), Crate&Barrel, West Elm, The Container Store et Bed Bath & Beyond (les 2 derniers étant des endroits diaboliques où on ressort forcément avec beaucoup plus de choses que prévu… mais on continue d’y aller !)
Il ne reste plus qu’à attendre notre canapé qui arrivera début février. On vous montrera des photos de chez nous quand ce sera tout fini :)

Mon amoureux
Pour lui tout est nouveau. Il découvre et apprend de nouvelles choses tout le temps (pas que ça ne m’arrive pas mais disons que j’ai déjà vécu les sensations de la première fois où on s’installe dans cette ville. C’est à la fois magique et effrayant.). Il s’adapte plutôt bien and je crois qu’il commence à se sentir un peu chez lui.
On a passé Thanksgiving à Houston avec mon oncle et la famille de son amie. On en a profité pour faire un petit road trip à Austin et San Antonio. Ca a été l’occasion pour lui de découvrir un nouvel état. Et on s’est (encore) fait photographié à Austin. Cette fois-ci par la talentueuse Michelle Gardella. On avait envie de souvenirs de notre arrivée aux Etats-Unis.

IMG_0577
Credits: Michelle Gardella

Et moi ?
Et bien j’adore notre vie ici. Je me sens à ma place, chez moi.
Je n’ai jamais rien fait chez moi. C’est toujours mon adorable mari qui a tout géré : ménage, cuisine, lessive… Mais depuis que je suis ici je fais ma part avec plaisir (et parfois même plus que ma part).
Je n’ai jamais aimé manger du vert : la salade, les légumes dans un burger, les fruits à croquer pour le goûter… Ca n’a jamais été ma tasse de thé ! Moi j’aimais la viande et les féculents. Mais dès mon arrivée ici tout a changé. Comme si tout ce que j’aimais avant me dégoutait presque (bon c’est sûr que la photo d’un Mac and cheese en devanture d’un fast food moi ça me fait pas saliver…).
Alors je me suis offert un blender et je fais des smoothies plusieurs fois par semaine, je mange plus de 5 fruits et légumes (bio) par jour et j’essaie de limiter ma consommation de ‘viande’ à du poulet et du poisson. J’ai même fait plusieurs repas végétarien ! Quiconque me connait doit se dire que c’est une blague.. et pourtant !
Mais bon au final j’ai perdu 5 kg en 2 mois et je n’ai pas repris le sport vu les températures extérieures et mon amour pour le sport en salle.
Je prends des vitamines tous les matins, je mange des salades en hiver, je me sens motivée… Etre ici m’a rendue plus positive et j’adore cette sensation !
J’ai aussi commencé à cuisiner. Bon j’en suis arrivé à la conclusion que cuisiner du salé ce n’était pas pour moi. Mais les desserts ça me branche bien. J’ai donc acheté un livre de recettes et je me suis lancée. Les premières fois n’ont pas été concluantes mais au 2eme essai ça a payé. Jusque là j’ai fait des madeleines au citron et aux myrtilles, un clafoutis et une tarte au citron meringué.

desserts1

image9

Et puis, comme je me sens mieux dans ma vie, j’ai commencé à me faire quelques plaisirs. J’ai pris un abonnement dans un « blowout bar ». Ce concept dont je suis folle et dont je rêvais en France : un salon qui fait shampooing et brushing et c’est tout. On choisi son brushing (parmi 6 ou 7 différents : lisse, lisse avec du volume, bouclé, bouclé avec un effet plage…) et on se laisse chouchouter pendant 30-45 minutes.
Prendre soin de mes cheveux c’est ma vraie corvée (vu la longueur et le volume que j’ai, chaque shampoing + séchage à la maison dure 45 min minimum). Mais maintenant, 2 fois par mois, je vais au Drybar et je revis :)

image1

Je m’offre aussi une manucure par semaine ou au pire 2 par mois + 1 pedicure par mois. Je me suis même essayé au nail art fait maison (bon un truc très simple parce que je ne suis pas fan des trucs que je vois en général).

Bon, on dirait que je deviens américaine (encore 4 ans avant que ce soit peut-être vrai). Mais en même temps comment ne pas succomber quand tous ces services sont aussi peu chers et aussi qualitatifs comparé à la France… Alors moi je ne résiste pas !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une très bonne année :)

***
My posts spaced out lately but it’s just that I don’t take the time to write. So here is a summary of all of what happened these days in our side of the world.

Travels
I took so many planes (mainly for work) that I stopped counting them.
It was great to visit new places even if it was short stays for work. I was lucky enough to go to Buenos Aires, Mexico, Texas and Cincinnati.

Work
Well it’s a bit weird. I go to work every day but because I still report to my bosses in France I don’t interact with colleagues in New York. So I feel like I clock-in and clock-out and that’s it. All in all it’s going well and at least I get to go to the City everyday.

Home
After incredible delays in the reception of our boxes which flew from Paris, we finally got them all and we also emptied them in a matter of days. We did a few round trips to IKEA (how were we doing before they existed??), Crate&Barrel, West Elm, The Container Store and Bed, Bath & Beyond (the 2 latter are the evil place where you always leave with much more than you expected. Yet you always go back for more!).
We are only missing our couch which should arrive early February. So we’ll share photos when everything is ready :)

My love
Well, for him, this life is completely new and he’s discovering and learning new things every day (not that I don’t. But I have lived the feeling of living in this city for the first time already. It’s magical and scary!). He’s adjusting quite fast and I think he’s starting to feel at home.
We spent Thanksgiving in Houston with my uncle and his girlfriend’s family. We also did a short road trip to Austin and San Antonio. It was the opportunity for him to visit a new state. For the occasion we did a photo shoot (yes another one) in Austin with the talented Michelle Gardella. We wanted to remember our first weeks in the US.

And me?
Well I love every second of my life here. I feel like I belong here.
I used to do nothing at home and my dear husband has been taking care of almost everything for the past 5 years: cooking, doing the washing up, cleaning the house, cleaning our clothes… And since we’re here I do my share (and sometimes even more) with pleasure.
I never liked greens: salad, vegetables in a burger or in an entree, eating fruits… I liked meat and carbs. As soon as I landed I felt disgusted my the non-healthy foods. I have bought a blender and make smoothies many times a week, I eat more than 5 vegetables or fruits a day (all organic) and I try to limit my ‘meat’ consumption to chicken and fish. And I had many veggie meals! Anyone who knows me will think it’s a joke… But it’s the truth!
I have therefore lost 11 lbs in 2 months. And I didn’t run or go to the gym given the outside temperatures and my passion for sports indoor.
I take vitamins every morning, eat salads in winter, feel motivated… Being here has positively affected my mood and I love it!
I also started to cook. I came to the conclusion that I can only cook desserts. So I bought a book and tried. Made mistakes but tried again. And it paid off. So far I have made lemon and blueberries madeleines, a cherry clafoutis and a lemon meringue pie.

As I am feeling better in my shoes I have started to pamper myself. I now have a membership to the Drybar. Meaning I get 2 blowouts per month :) It’s like a dream come true. I hate taking care of my hair cause I’m not good at blowouts and in the end they always look so so… But now, twice a month they look amazing!

I also get a manicure almost once a week or at least twice a month + a pedicure once a month.
And I even tried to do nail art myself (simple one cause I’m not a fan of the crazy stuff I see to be honest).

Well it sounds like I’m becoming an American (4 years to go). But how can one resist all these treats (manicure and blowouts) which are so affordable and the result much more qualitative compared to France. I just can’t!

To conclude, I’d like to wish you all a happy new year :)

mardi

4

novembre 2014

2

COMMENT

New York, here we are

Written by , Posted in Perso

IMG_4084

Je suis désolée parce que je n’écris pas beaucoup en ce moment. Il y a un mélange de flemme d’écrire (et de traduire), d’être débordée avec mon nouveau boulot, et d’avoir envie de profiter de chaque instant de libre pour vivre mon rêve éveillée plutôt que derrière mon ordinateur. Et puis il y a ce fichu clavier QWERTY !!!!

J’ai d’ailleurs quelques posts qui sont prêts depuis un moment mais que je n’ai pas publié. Alors je vais tacher de m’y remettre.

Comment s’est passée mon arrivée

Plutôt très bien. Notre vol aller avec Safari a été plutôt doux (je vous raconte les aventures qui composent un voyage avec un animal dans un article dédié tres vite). L’appartement est toujours aussi bien.
Ma petite soeur nous a rejoint du Mexique pour une semaine pour m’aider a m’installer et pour passer un peu de temps entre soeurs (chose qu’on avait pas fait depuis trop longtemps).
J’ai commencé à travailler le lendemain de notre arrivée donc pas eu le temps de trop réfléchir.

Mais le grand vide depuis 2 semaines c’est que mon amoureux de mari ne nous a pas encore rejoint. Il arrive dans une semaine et j’ai hâte qu’il découvre notre nouveau chez nous en personne et qu’on soit à nouveau réunis.

Pour l’heure j’écris depuis ma chambre d’hôtel a Cincinnati, Ohio, ou je passe 4 jours (pour le boulot bien évidemment).

L’adaptation

Pour ma part il y a 2 éléments à prendre en compte :
1/ j’ai déjà vécu dans ce pays et dans cette ville et je rêvais de revenir
2/ mon chéri n’est pas encore là

Alors pour le moment j’ai l’impression de retrouver tous mes réflexes et mes habitudes.
J’ai retrouve mon compte bancaire de l’époque, mon numéro de Sécurité Sociale ou « social security » (avec au passage un « credit score » excellent ce qui me donne droit a plein de facilites).
Ce qui m’a choquée la première fois que je me suis installée ne me choque plus, même si j’avais oublié certaines choses (comme les briques de blancs d’oeuf au supermarché par exemple !!!!).

Je n’ai pas non plus envie de faire trop de choses sans mon pti mari d’amour alors l’appartement n’a pas évolué depuis que j’y vis. Je veux qu’il ait la possibilité de se sentir chez lui et de vivre l’expérience depuis le début. Parce que c’est là où réside tous mes efforts : faire en sorte qu’il se sente bien ici.

Je vous raconte la suite de mes aventures bientôt !

Bisous de Cincinnati ;-)

jeudi

7

août 2014

4

COMMENT

On a un toit

Written by , Posted in Perso

Un truc assez fou s’est produit en un claquement de doigts : on a trouvé notre appartement à Hoboken, New Jersey !

C’est la première fois que je signe le bail du tout premier appartement que je visite ET c’est la première fois que je signe un bail en n’ayant visité un appartement mais sans y avoir mis les pieds !

Non ce n’est pas magique ! Bien entendu on remercie la technologie et en particulier :
*Apple pour son smartphone qui permet de faire des vidéos facilement
*Dropbox pour sa facilité à partager des vidéos d’un continent à un autre en quelques secondes

Mais aussi (et surtout) notre super agent immobilier. Il a vraiment pris en compte tous nos critères et nous a montré du premier coup l’appartement du marché répondant parfaitement à nos attentes.

Nous habiterons Park Avenue (oui ce serait plus « classe » sur Manhattan mais bon nous ce sera dans le New Jersey… on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a) ! Au 2e et dernier étage d’un petit immeuble dit « brownstone », c’est-à-dire construit en grès rouge et où on accède à la porte d’entrée du premier étage par un escalier (comme Carrie dans Sex and the City – oui j’ai des supers références :p).
brownstone

L’appartement est traversant et baigné de lumière toute la journée. On a une terrasse avec un barbecue !!!! et qui donne sur une grande cour intérieure. Un grand séjour, une belle cuisine toute équipée (four, lave-vaisselle, grand frigo) et le graal : une machine à laver et un sèche-linge dans l’appart !
Le tout pour $100 de moins que notre budget de location.

Bon c’est pas tout d’en tomber amoureux. Il fallait que notre dossier soit accepté. Et sans ma famille et une amie sur place ça aurait été très compliqué voire impossible. Mais grâce à eux on y est arrivés et on a signé le bail.
Entrée dans les lieux prévue le 1er octobre.
Yiha!!! New Jersey, here we come!

***

Something a bit crazy happened in the blink of an eye: we found our appartment in Hoboken, New Jersey!

It’s the first time I sign a lease of the very first appartment I visit AND it’s the first time I sign a lease for an appartment I have never been to!

Of course nothing magical. We can only thank technology and in particular:
*Apple for creating a smartphone that allows to take videos easily
*Dropbox for providing a solution that shares videos in seconds from a continent to another

But I must certainly thank our « super-hero » broker. He really took into account all our criteria and only showed us the one place that matched all our expectations (and went even beyond).

We will live on Park Avenue (I know it would be « classier » on Manhattan but we’ll be in Jersey… We do what we can with what we have, right?)! On the 3rd and last floor to a cute browstone (I feel like Carrie in Sex and the City at this stage :p). With natural light all day. We’ll have a terrace with a BBQ!!! with a view on a small park with high trees. A big living room, a nice kitchen fully equipped (wich includes a dish washer, an oven and a big fridge) and the MUST: a washing machine and dryer in the apartment!
And all this for $100 less than our maximum budget.

Now that we are in love we needed to make sure our application go through. Without my family and a dear friend it would have been very complicated, even impossible. But thanks to them we did it and we signed the lease.
As of October 1st it’ll be our new home.
New Jersey, here we come!

mardi

5

août 2014

0

COMMENT

Se préparer 2 mois avant

Written by , Posted in Perso

Dans moins de 2 mois, Safari et moi seront déjà installés à Hoboken, New Jersey (la ville où nous avons décidé de vivre) et mon amoureux nous y rejoindra quelques jours plus tard.

Comment je me sens ?
_FB_JeanLaurentGaudy_001-2
Crédit photo: Jean-Laurent Gaudy Photography
Stressée, voire angoissée
Excitée
Débordée
Mais surtout j’ai hâte d’y être.

Ces derniers mois j’ai mis un point d’honneur à voir mes amis « parisiens » au maximum, comme pour recharger mes batteries avant de les quitter. Alors pour le moment je ne me sens pas triste.

Ayant un passé de gestion de projets cela fait bien longtemps que j’ai commencé à lister tout ce qui m’est passé par la tête avec une date à laquelle la tâche doit être finie. Mais voilà je fais face à 2 problèmes :
*Trop d’informations tue l’information : je me retrouve noyée avec toutes ces choses à faire
*Je n’ai aucune motivation pour faire toutes ces tâches toute seule ! Et oui, comme chaque été, mon amoureux travaille tous les weekends et je dois faire face.

Mais le temps passe inexorablement et la liste des choses à faire s’allongent alors il faudra bien que je me motive.

Au programme :
Le tri des affaires : ce qu’on vend, ce qu’on jette, ce qu’on donne, ce qu’on emporte à NY, et ce qu’on laisse à nos familles… Je vous cache pas qu’à ce stade j’ai surtout envie de faire une ou deux valises et de jeter tout le reste.

Et puis il y a toutes les démarches :
*prévenir les impôts de notre départ pour qu’ils soldent tout ce qu’on leur doit avant de partir (ahhhhhhh mes yeux pleurent du sang rien que d’y penser)
*fermer les comptes épargne et envoyer un maximum de liquidités aux US (parce qu’au début on sera ric rac niveau budget)
*poser le préavis de notre appartement
*constituer un dossier solide pour commencer à chercher un appartement là bas
*refaire mon CV à l’américaine et commencer à postuler
*souscrire à une assurance santé hors de prix
… et j’en passe !

Et puis le pompon (mais lui il est trop mignon), c’est gérer le déménagement et l’immigration de notre brave Safari ! Procédures vétérinaires, vaccins, achat d’une caisse de transport agréé pour la soute, achat de sa place en soute… Le pauvre s’apprête à faire son 10e déménagement en 13 ans et son 2e à NY !

Il est surmené:
Safari_surmenage

Bon allez faut que je m’y mette !

***
In less than 3 months Safari and I will already be in Hoboken, New Jersey (the city where we decided to establish our new home) and my love will join us a few days later.

How do I feel?
Stressed out, even anxious
Excited
Overwhelmed
But I can’t wait to be there already.

These past months I made sure I spent as much time as possible with my friends here as if they will charge my batteries before I go. So for now I don’t feel sad.

With my past as a Project Manager I have long started this to do list with a date at which each task must be completed. But I have 2 problems:
*Too much information kill information
*I have no willingness what so ever to work on these tasks alone. Cause like every summer, my love is working every weekend and I have to deal with moving on my own.

But time flies and the to do list grows. It’s time I face reality: I have to start moving my ***!!!

What I have to do?
Deal with our stuff and start listing what we will sell, what we will throw away, what we will donate, what we will take with us and what we will leave to our families… But to be honest, at this stage I dream about packing 1 or 2 suitcases and then throw away everything else.

Then, I have to deal with the paperwork:
*Inform the French tax return that we are leaving and therefore pay all of what we owe befre we leave (ahhhhhhh my eyes start crying blood at the thougt of the bill)
*Close all Savinsg account and wire transfer as much money as we can to the US (cause we’ll need it to start our new life there)
*Tell our landlord that we are leaving
*Build a strong application to start looking for an apartment over there
*Re-do my US resume and start applying for jobs
*Subscribe to Medicare
… And that’s far from being it!

And the cherry on the cake (it’s a sweet cherry though) is to organize Safari’s departure and immigration: vet procedures, vaccines, buying a travel case for the plane, and a ticket for his trip. The poor thing is about to do his 10th move in 13 years, including 2 in NY.
He is so stressed out (see photo above)

Got to go now! I need to start preparing.

mardi

29

juillet 2014

11

COMMENT

Notre expatriation aux USA

Written by , Posted in Perso

A 3 mois du grand départ je me sens soulagée de pouvoir enfin parler de notre projet d’expatriation… parce que ça fait plus d’un an que ça m’occupe l’esprit. Mais je voulais être sûre de partir avant d’en parler.

NY_JeanLaurentGaudy_1

Tout a commencé il y a bien longtemps…

Comme vous le savez peut-être j’ai eu la chance d’aller étudier puis travailler à New York il y a une dizaine d’années. Et du moment où je m’y suis installée je me suis sentie chez moi. Cette ville a été un vrai coup de foudre. J’y suis restée presque 3 ans et chaque jour je me suis répété « Profites-en à fond parce que ça ne durera pas toute la vie ». Je savais à quel point il était difficile d’immigrer aux Etats-Unis (surtout que je suis arrivée 1 an presque jour pour jour après le 11 Septembre). Et même si je voulais rester je n’étais pas prête à tout et n’importe quoi.
A la fin de mon visa j’ai bien compris qu’il était temps pour moi de rentrer en France. Et depuis j’ai gardé comme objectif d’y retourner un jour.

Avec le temps c’est devenu un rêve plus qu’un objectif. J’ai avancé professionnellement et j’ai fait en sorte de m’orienter vers une carrière internationale dans des structures implantées aux Etats-Unis. Le but secret étant de pouvoir demander à être transférée un jour peut-être.

L’autre option

Mais pendant tout ce temps j’ai ignoré l’autre voie qui permet d’immigrer aux USA. Je l’ai volontairement écartée parce que je n’ai jamais été chanceuse aux jeux. Mais après avoir épluché toutes mes options pour aller vivre là bas pendant 10 ans je me suis rendue à l’évidence que la loterie de la carte verte devait être envisagée.
Et puis comme dit la pub du Loto : 100% des gagnants ont participé !
En 2012, j’étais alors en couple avec mon prince charmant depuis 3 ans. Il était très au courant de mon amour pour les Etats-Unis. Et quand je lui ai parlé de participer à la loterie de la carte verte il a accepté.

Octobre 2012 : L’inscription

Après un passage chez le photographe (oui il y a 3 pages A4 de consignes pour les photos pour s’inscrire alors on est allé directement chez le photographe agréé par l’ambassade qui est très habitué) je nous ai inscris sur le site officiel de la loterie. Les inscriptions se passent sur 2 mois généralement en Octobre-Novembre et c’est totalement gratuit. Attention donc aux très nombreux sites frauduleux de la toile.
J’ai photographié nos Reference Number (indispensables pour consulter les résultats du tirage) et puis on a continué nos vies.

Mai 2013 : Les résultats

Le 1er Mai 2013 j’ai consulté le statut de la candidature de mon amoureux d’abord. On rentre le Reference Number à rallonge et on valide. Il est pré-sélectionné !!!! Mais l’excitation retombe aussitôt parce que l’immigration est très claire : être pré-sélectionné ne garantit pas qu’on aura un visa au final. On découvre alors les étapes qui jonchent le parcours du combattant qui nous attend : paperasse, attente, paperasse, examen médical, paperasse et entretien et encore paperasse…bref ça calme de suite.
J’ai vérifié ma candidature et moi je n’ai pas été tirée au sort.

On attaque donc la première étape : paperasse à remplir pour lui (puisque nous ne sommes pas mariés et que c’est lui l’heureux élu) et à renvoyer pour vérifier s’il est éligible. Parce que oui c’est un tirage au sort mais après coup on vérifie que vous n’allez pas être une charge ou un problème pour les Etats-Unis. Il faut donc prouver son niveau d’études, ses expériences professionnelles, ses voyages aux Etats-Unis. Et là j’avoue que j’ai béni ma belle-mère qui a tout bien rangé les papiers de son fils et en grandissant il a gardé cette rigueur. Ce qui m’a beaucoup aidé.
Une fois le tout bien rempli on envoie le dossier à l’immigration et on attend.

NY_JeanLaurentGaudy_126

Octobre 2013 : La notification de rendez-vous à l’ambassade

Mon chéri a reçu sa date d’entretien à l’ambassade. C’est très bon signe…pour lui. Mais comment faire pour que je puisse partir avec lui ? Après de multiples rebondissements et quelques nuits blanches on finit par poser la question à l’ambassade qui nous dit de nous marier le plus tôt possible et de décaler l’entretien à après le mariage. Je précise que nous étions déjà fiancés et que la seule raison pour laquelle on n’était pas mariés était financière. On voulait (et on veut toujours) une belle fête mais pour ça il faut quelques économies que nous n’avions pas.

Comme on avait déjà envisagé un mariage dans des délais serrés on avait déjà pas mal de choses faites. On avait rencontré un notaire et fait notre choix au sujet du contrat de mariage, on avait nos extraits d’acte de naissance et il nous restait à aller à la mairie pour prendre un dossier, choisir nos témoins et rapporter le dossier.

Décembre 2013 : Se marier plus vite que prévu

Sur le papier c’était simple. C’était sans compter que mon acte de naissance « tropical » était pas tout à fait acceptable (il y avait un morceau de l’acte de naissance d’une autre personne sur ma copie envoyée de la Réunion). Donc le dossier n’a pas été accepté par la mairie la première fois. Quelques nuits blanches, des coups de téléphones, des papiers et hop c’était réglé. On a une date de mariage début janvier.
On sera 4 ! On décale alors l’entretien à l’ambassade pour début Février.
La patience n’est pas ma qualité principale alors je peux vous dire que c’était dur !

Janvier 2014 : Mariage et dernier break avant cette folle année

Même si ce n’était pas le mariage de nos rêves et que tous nos amis et familles n’étaient pas là (justement parce que ce n’était qu’administratif cette fois-ci) on a quand même marqué le coup. Pas de fête mais simplement être beaux.

Et puis enfin 2 semaines de vacances en Guadeloupe. Le soleil, les plages, mon mari… Bref le bonheur !

Février 2014 : Ambassade, décision… Tout s’accélère !

Plus la date de l’entretien à l’ambassade approche et plus je stresse. La veille on a rendez-vous pour l’examen médical obligatoire. Le niveau de stress monte encore d’un cran. Tout se passe très bien mais les longues phases d’attente me laissent beaucoup trop de temps pour cogiter.
Et puis le jour J j’en ai mal au ventre. L’entrée dans l’ambassade se passe comme je m’y attendais : on entre qu’avec nos dossiers et on laisse tout à l’entrée. Puis on prend un numéro et on attend.
Première étape : on paie les frais de visa. Puis on examine tous nos papiers et enfin on passe l’entretien. Finalement c’est allé vite. Et quand le consul rassemble nos papiers et nous dit « Félicitations » j’ai envie de hurler de bonheur mais bon ça se fait pas… Quel soulagement, quelle joie ! J’ai senti tout le soutien et les pensées de mes proches tout au long du processus. Et c’est à eux que j’annonce la nouvelle en premier.

Mon premier coup de téléphone va à ma maman qui me demande d’attendre quelques secondes qu’elle se gare pour être attentive à 200%. Et puis je la sens sauter de joie. Mon père lui me dit « Je le savais. Tu t’es toujours battu pour tes rêves. Je savais que ça finirait bien par payer ». Leurs 2 réactions me font chaud au cœur.
Tout ce temps, toute cette attente, c’est enfin fini !

Et puis quelques jours plus tard nous recevons nos passeports avec le visa dedans. Il ne nous restera plus qu’à aller activer tout cela en passant la frontière américaine dans les 6 mois.

Ce sera chose faite quelques semaines plus tard avec notre court séjour à New York.

Ça y est : nous sommes résidents permanents des États-Unis d’Amérique.

NY_JeanLaurentGaudy_157

Une mention spéciale au blog Perluettes / Rêves de green card qui a été une source d’informations inépuisable tout au long du processus. Ce blog est très bien documenté vous pouvez vous y referez les yeux fermés.

Crédits photo : Jean-Laurent Gaudy Photography

mercredi

13

novembre 2013

6

COMMENT

Home sweet home

Written by , Posted in Perso

2013_11_02_Home_2

Cela fait quelques temps que je dois vous parler de notre nouveau nid douillet ! Vous aviez peut-être suivi notre déménagement (que j’ai voulu écolo cette fois-ci) mais depuis notre emménagement début juillet mon chéri et moi avons travaillé dur à aménager et décorer ce nouveau « chez-nous ».

Je suis ravie du résultat. Je voulais garder un maximum d’espace dans les pièces, une décoration épurée et que le tout donne envie de s’y lover. Et puis notre séjour à Copenhague a aussi joué dans nos choix je crois…

2013_11_02_Home_7-2

2013_11_02_Home_9-2

2013_11_02_Home_11-2

2013_11_02_Home_12-2

2013_11_02_Home_14-2

2013_11_02_Home_15-2

***
It’s been a while that I wanted to talk to you about our new home! You may have heard of our move (that I wanted ecological this time). But since July, my lover and I have worked hard to arrange and decorate our new apartment.

I am delighted with the result. I wanted to keep the rooms as spacious as possible, a lean deco and that the first thing you would want to do when you walk in would be to curl up. And our recent trip to Copenhagen may have influenced our choices…

lundi

24

juin 2013

0

COMMENT

Déménagement nouvelle génération

Written by , Posted in Perso

Ca y est ! Nous avons décidé de quitter Paris (intramuros) pour aller vivre à Asnières-sur-Seine. Mon chéri Parisien le vit assez bien même si ça lui fait quelque chose quand même…

Comme il travaille tous les week-ends, c’est bibi qui se coltine l’organisation de ce déménagement. Je n’en suis qu’à mon 10ème déménagement en 13 ans donc autant dire que ça commence à me connaître et à me saouler aussi il faut avouer !!

Mais cette fois-ci c’est un déménagement très spécial : nous partons pour beaucoup plus petit (l’objectif étant de pouvoir mettre un peu de sous de côté, ce que nous ne pouvons plus faire depuis quelques mois). Résultat : il nous faut faire un grand tri avant toute chose.

L’autre nouveauté c’est que pour la première fois on ne va pas déménager avec des cartons mais avec des bacs recyclés et recyclables de chez Happymove.

bacs

Pourquoi des bacs ?

D’abord parce que ça m’a tout de suite semblé être une démarche écologique. Je ne suis pas une dingue de l’écologie mais j’essaie toujours d’apporter ma contribution quand je peux.

Ensuite, c’est moins cher (pour un studio compter 69€ pour une semaine de location) que d’acheter des cartons.

C’est aussi plus rapide de remplir un bac que de façonner son carton, de le remplir, et de le refermer au scotch.

Enfin, un bac avec des poignées c’est quand même plus simple à manipuler qu’un carton. Et pour les bacs trop lourds (ils ont une contenance de 60 litres quand même !!) pas de panique, le chariot est gratuit dans la formule.

Sont aussi inclus la livraison des bacs à votre ancienne adresse et la récupération de ceux-ci à votre nouvelle adresse.

 

Happymove dessert pour le moment Paris et la proche couronne mais devrait s’implanter rapidement dans d’autres villes de France.

On vous dira si cela a été concluant après notre déménagement.

Et vous, avez-vous déjà essayé ce nouveau service ? Qu’en avez-vous pensé ?

***

This is it! We have decided to leave Paris and move to Asnières sur Seine. My Parisian lover is doing okay although it makes him feel weird…
As he works all weekends, I have to organize this move. It’s only my 10th in 13 years so I’m starting to be an expert yet I’m not enjoying it!!
This time it’s a bit different: we are moving to a much smaller place (as we want to save money). As a result we needed to get rid of a lot of things.
The other novelty: it’s the first time I’ll move without any cardboard box but with recycled and recyclable plastic boxes from Happymove.

Why these plastic boxes?

First, because I’m all about ecofriendly projects.
It’s also less expensive than cardboard boxes (allow 69€ for a week rent for a studio). It’s more practical to fill a plastic box that to shape a cardboard box, fill it in and then close it with scotch tape it.
And above all the plastic ones have handles which make them way easier to manipulate, transport..etc. And for the heavy ones no worries: the rental package includes a free cart.
The delivery to your old place and the pick up to your new one is also included.

Happymove is only available in Paris area for now but should expand their offer to the rest of France soon.

We’ll tell you how it went!

Have you tried this new service? What did you think of it?