Little Crazy Me

The adventures of a French girl in the US

vendredi

24

juin 2016

0

COMMENT

I made it home

Written by , Posted in Perso

  
J’ai ressenti plein de choses différentes depuis que nous vivons aux Etats-Unis. J’en parle ici et là mais sans complètement prendre de recul.
Il faut dire que la bonne nouvelle c’est que tout ce que je ressens est très positif. Et parfois j’ai un peu peur d’oublier et de m’habituer (de devenir blasée quoi !!!).
Il faut avouer que je n’ai jamais vraiment aimé la France et Paris en particulier. Comme tous les « provinciaux » (et/ou DOMiens), on m’a rabattu les oreilles avec Paris par-ci, Paris par-là. Comme si c’était la seule chose qui comptait : Paris !!!
La France m’a aussi constamment fait me sentir différente, inadaptée, je ne cadrais pas. Pas tout le monde bien entendu, mais la plupart du temps je me sentais exclue. Je sais que ce n’était peut-être que dans ma tête.
Mais quand j’ai déménagé aux Etats-Unis pour la première fois en 2002 (après 3 mois de mal du pays où je découvrais cette culture pour de vrai) je me suis sentie chez moi pour la première fois de ma vie. 
Et quand on s’est installé en 2014, j’ai eu cette même impression. Cette sensation que je pouvais enfin retirer cette armure qui me protégeait en France. Ca s’est fait naturellement, sans y penser. Je me suis sentie plus légère, plus libre.

Et puis il y avait ce truc quand on rentrait de week-end, en train ou en voiture : le retour à Paris. La perspective, puis la vue de la Tour Eiffel, ou la Tour Montparnasse, l’arche de La Défense ou que sais-je… Ça me donnait la nausée. Ça me déprimait de rentrer. Le fun du week-end était fini. Et chaque dimanche j’ai vécu le « blues du dimanche soir » TOUS les dimanches. Bon ça j’avoue c’était certainement lié au fait que je n’aimais pas mon job… Mais quand même !

Cet été, j’ai pris la résolution de remonter à cheval, ma passion de toujours. Chaque samedi, je loue une Zipcar, je conduis 1h pour aller monter à cheval (cours de dressage pour les curieux).
J’ai eu envie d’écrire ce post quand un samedi, en rentrant de mon cours d’équitation, j’ai réalisé à quel point j’adorais rentrer chez nous, voir la skyline de New York se rapprocher.
Je suis consciente que cette expérience est la mienne et que peut-être je vous fatigue avec mon bonheur. En vrai ma vie n’a rien de parfaite mais je suis beaucoup plus optimiste et du coup je pense que j’attire de meilleures choses en étant moi-même, et dans un état d’esprit positif.
Je suis aussi très réaliste. La France est dans mon sang et elle a ses bons côtés. Mais je crois que j’étais faite pour la vie aux Etats-Unis. Je me sens chez moi et je savoure chaque seconde de notre vie ici !

« I am Colin. God of Sex. I’m just on the wrong continent, that’s all. » – Colin, Love Actually

:D

***

There are a bunch of feelings I have been encountering ever since we moved to the US. I’m not talking about them but I realized I should. First because they are good feelings. But also because I’m afraid to lose track of them one day.

Truth be told I never really liked France and in particular Paris. Growing up in Reunion I was sick and tired of hearing about Paris all the time like it was all that mattered for France. But also because France made me feel « different », unfit, unwelcome. Not everyone or everywhere but most of the time I felt like I wasn’t part of anything. I know it’s most probably all in my head. But when I moved to the US in 2002, I felt at home, I fitted. 

When we moved last year I had the same sensation. I felt like I could finally remove a heavy shield I was wearing to protect myself in France, without even realizing it. I felt light. 

There is also this thing I had about driving back to Paris after a weekend. Seeing the Eiffel Tower, Montparnasse tower, the district of La Defense… It always made me feel sad, depressed to be home…the fun of the weekend was over. And on Sunday nights I really felt this « end of the weekend » blues. This might have been because of my job I agree… But still!

And now any trip outside of the New York area ends with this smile on my face when I see the skyline. It gets me every time! I am so excited to go home, to go back to my dream life. 

I decided to go back to my long-lost love this summer. Every Saturday I rent a Zipcar, I drive 1 hour and go horseback riding (dressage for those who are curious). Every Saturday I drive back and I love the view of the city I get on my way home.

Don’t get me wrong! France will always be in my blood but I was meant to live here. This is home and I love every second of it!

« I am Colin. God of Sex. I’m just on the wrong continent, that’s all. » – Colin, Love Actually

:D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *